Sarah McCoy + Vince Lahay

dimanche 26 janvier


16 H 00

Folk, Jazz, Soul

Plein tarif : 18

Tarif réduit : 12

Tarif super réduit : 5

Le Triskell – Salle Verdy

Site web officiel

Réserver

Tout y est : voix puissante et profonde, piano digne d’un juke joint de La Nouvelle-Orléans et présence scénique explosive. Sarah McCoy a passé une bonne partie de sa vie à jouer du piano et à chanter dans des rades où il faisait plus chaud qu’en enfer, à la Nouvelle-Orléans. Des endroits où le chaos correspondait à la vie sur la route qu’elle vivait depuis ses vingt ans. Aujourd’hui, elle perpétue une tradition perfectionnée par Tom Waits, Amy Winehouse, Leon Russell et Nina Simone, qui ont transformé en épopées les ruines de vies en perdition.

« Blood Siren », son premier pas dans un grand label (Blue Note), magnifiquement produit par Chilly Gonzales & Renaud Letang (Manu Chao, Feist, Piers Faccini etc.) capture le gémissement hanté de l’artiste, un son qui frissonne et touche le cœur. Les chansons de Sarah McCoy sont aussi intimes et sans filtre que des notes dans un journal…

 

1ère partie : Vince Lahay
Une perle folk, dans la lignée des Ben Howard, José Gonzales, ou Bon Iver, à découvrir d’urgence !

Le Plus


à propos de Sarah McCoy :

Lionne gothique, l’Américaine à la voix déchirante et à la douleur chevillée au corps, teinte son blues de pop et de jazz. Télérama

An incredible power diva… a voice reminding of Aretha Franklin, Nina Simone, Tom Waits. Les Inrocks

 

à propos de Vince Lahay :

La belle surprise folk de l’hiver nous est offerte par Vince Lahay avec son premier album solo « Birds on the Grave ». Culturebox

​La voix aiguë au timbre atypique de Vince Lahay vient se poser: par moment, on pense à Justin Vernon de Bon Iver, à Midlake ou Fleet Foxes, parfois même à Tom Yorke. Off/on

Vidéos

Galerie