Ouverture de saison

Comme de coutume, la saison prochaine commencera par un spectacle gratuit et en plein air.

Ne manquez pas la venue des Frères Jacquard !


Rendez-vous dimanche 10 septembre à 16h, au Théâtre de Verdure – Quai Saint Laurent.
En cas de météo capricieuse, le spectacle aura lieu au Patronage Laïque, Place Benjamin Delessert.

 

Trio de musiciens et chanteurs improbables, Les frères Jacquard sont spécialistes du détournement et du reprisage de tubes des années 80 à nos jours.
Impeccables dans leurs costumes en tergal, ils présentent un spectacle décalé mélangeant musique et humour, performances vocales et improvisations théâtrales. Un show burlesque à la croisée du concert et des arts de rue, tout de parodie joyeusement assumée. Un spectacle familial à souhait qui ne manquera pas de vous laisser la banane… et peut-être aussi un air imbécile !

 

Avec :

Jean-Stéphane : chant, basse, guitare | Jean-Michel : chant, basse, guitare | Jean-Corentin : chant, charango, valise à poum | Yann : imprésario, régie | Swing : chienne de type caniche.

 

Jean-Stéphane
D’aboooord il y l’aîné, qui est gentil comme tout mais qui est… différent !
joue de la basse, de la guitare, de la flûte en souvenir de Mme Dubois, son professeur de musique en 6ème.
Particularités : outre un physique impressionnant, dû en grande partie à ses compétences de diététicien-nutritionniste spécialisé en charcuterie, qu’il manie avec grâce étant responsable des chorégraphies au sein du groupe, Jean-Stéphane voue une véritable passion au caillou, sous toutes ses formes et ses dimensions. Il en ramasse régulièrement, qu’il stocke amoureusement dans des tonnes d’album…


Jean-Corentin
Le cadet, l’esthète de la musique. Il peut et sait jouer de tous les instruments, y compris cette petite guitare péruvienne nommée « charango ». Il est également un virtuose en valise à rythme, récompensé en 1992 par la médaille d’or au concours international de boîte à beat.
Particularités : animé d’un trouble penchant pour la capilliculture et lui-même pourvu d’une chevelure de feu, il est le modèle physique du groupe, parangon de la mode et de l’élégance. Toujours d’une mise impeccable, il a une passion pour les vêtements qu’il recherche et empile avec une fougue intacte. Il est toujours accompagné par Swing, une vieille chienne de type caniche.


Jean-Michel
Le puiné, ancien professeur d’éducation physique, autant dire l’intellectuel de la fratrie, il se blessa en remplissant un bulletin de notes et cessa brutalement sa carrière. Il joue de la guitare, et surtout est spécialiste international des maracaouchs, instrument traditionnel cubano-cévenol dont il est l’unique champion.
Particularités : outre sa somptueuse collection de pipes en bruyères, c’est le voyageur de la famille qui adore transmettre les cultures et les langues qu’il a assimilées. Son élocution irréprochable, sa connaissance intemporelle et son gout prononcé pour la pédagogie l’ont amené à être le héraut de la fratrie.

 

Qu’est ce qu’ils en pensent ?

Le ridicule ne les a (malheureusement) pas tués » Glamour.
« A éviter absolument » Madame Figaro.
« -60% sur ce type de produit, dernière démarque » La Redoute.
« Ergonomie moyenne, matériel peu fiable » Système D.
« Un véritable casse-tête pour la recherche génétique » Sciences & Vie.
« Des sujets d’étude que Freud n’aurait pas renié » Psychologies.
« Rien de mieux pour rater une mayonnaise » Cuisine Actuelle.
« De véritables musées vivants du tergal » Modes et Travaux.